Identifiant:
Mot de passe:

Pages: [1]
Imprimer
Auteur Fil de discussion: GENERAL ELEKTRIKS + ANTONIONIAN -12/11/2011-Théâtre le Rhône à Bourg les valence  (Lu 1237 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
zigoto
GRAND AUDITEUR
**

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne

Messages: 57


Association de production de concerts


Voir le profil
« le: 27 Octobre 2011 à 20:03:42 »

GENERAL ELEKTRIKS [électro hip hop funk]
Nouvel album : Parker Street (10 oct 2011)
A force d’enchaîner les concerts de haut vol (plus de 200 recensés selon les forces de l’ordre), le Français a pris goût au jeu et à l’interprétation de ses propres compositions.
Conséquence logique et charnelle de l’expérience Good City For Dreamers, le nouvel album de General Elektriks est donc plus organique. Parker Street, c’est de la réalité augmentée, la plus courte distance possible entre le live et le studio. Un travail de laboratoire encore accru, dans la lignée des productions hip hop américaines, au service d’un disque de musiciens.
Et pour cause: pour la première fois, Salters ne s’est plus contenté de programmer : il a utilisé un vrai batteur, Michael Urbano. Un vieux loup de mer de la Bay Area, aguerri au funk, au rock et à la soul depuis des lustres.  RV a su capter la magie du jeu rythmique pour mieux en restituer la dynamique dans sa production, ces montées insensées, et toute la vie sur le disque.
Après la ville de Good City For Dreamers, zoom encore plus serré : voici la rue de Parker Street. Une plongée au plus près de l’âme musicale d’Hervé, mêlant production hip hop, gimmicks funk, mélodies pop et même quelques inédites incartades 80’s du meilleur effet.
Premier de cordée, le single « Summer is Here », est ainsi un condensé explosif de bonheur simple et de pop 60’s ensoleillée, où comme tout au long du disque, Salters s’affirme vocalement avec un chant soul souple et désormais totalement décomplexé.
Aujourd’hui à l’aise dans sa rue, il ose y exposer sa poésie personnelle et intime, qui parle d’amour et de mort, de famille et de copains. Offrant à l’occasion, des textes parfois plus amers et désabusés qu’à l’accoutumée. Parker Street est finalement l’album photos d’une époque, orchestré par la musique de sa vie.
>>> http://www.general-elektriks.com

ANTONIONIAN [électro expérimentale avant funk]
Album Antonionian (Collection Elektriks - Discograph) - mars 2011
Antonionian est le talentueux batteur Jordan Dalrymple, roi du sampler, multi-instrumentaliste et garant du son de Subtle. Premier producteur du groupe cultissime, Jordan a joué un rôle de poids en signant de sa griffe l’inimitable rencontre de Krautrock et du rap électro. Mais sous le nom de Antonionian, l’instrumentiste d’appoint de toujours, également membre du groupe pop français General Elektriks et de 13 & God, sort de l’ombre et se jette sous les projecteurs pour tailler son propre style avant-gardiste, Avant Funk.
La musique de Jordan a un son entraînant et aérien où l’on retrouve sa voix louvoyant entre les sons électroniques et acoustiques avec une souplesse improbable -- quelque chose qui finalement rappelle le rock expérimental noir des pionniers du Royaume-Uni, cette chaleur, de « Paisley Park » de l’époque de Prince et, d’une certaine manière, de contemporains comme TV On the  Radio.
Depuis Subtle, Jordan travaille plus dur que jamais, joue de la batterie et compose pour Hervé Salters (clavier de Blackalicious et Honeycut) dans son projet General Elektriks, peaufinant le deuxième album attendu depuis longtemps d’Anticon’s 13 & God (the Notwist + Themselves), et prépare ses débuts en solo en s’offrant le nom de Antonionian, nom vivement inspiré par les travaux hypnagogiques du réalisateur de film Michaël Angelo Antonioni.
>>> http://www.myspace.com/antonionian

TARIFS : 18€ en prévente DEBOUT // 21€ au guichet sur place et points de vente habituels // CARTE M'RA et CHEQUE TOP DEP'ART acceptés en prévente au Théâtre le Rhône et au guichet le soir du concert.
INFOS : http://www.zigotoprod.com
« Dernière édition: 09 Novembre 2011 à 10:22:20 par sylvain » Journalisée
Pages: [1]
Imprimer
Aller à: